Amazon : lost in translation !

Amazon : lost in translation !

En février dernier, Amazon, un des géants de la vente par Internet, a dû retirer de très nombreux ouvrages de son catalogue en ligne. Pourtant, il ne s’agissait pas d’ouvrages immoraux, piratés voire pornographiques, mais bien de chefs-d’œuvre de la littérature mondiale. Comment alors expliquer une telle décision ? Simplement après s’être rendu compte, un peu tardivement, que tous les livres en question avaient été traduits par un certain M. Angelo, un mystérieux traducteur, dont les prouesses professionnelles pourraient être qualifiées de tristement médiocres.

Il faut dire que notre homme avait trouvé une faille dans le système qui lui permettait de s’improviser traducteur et d’en tirer profit à moindre frais… Zoom sur Lost in Translation, version vente en ligne.

Mais comment diable le bougre opérait-il ? Il choisissait une œuvre ancienne, plutôt connue et dont les droits étaient tombés dans le domaine public et traduisait ensuite le texte en plusieurs langues (français, russe, espagnol, anglais ou même suédois). Ses limites étaient simplement celles de Google Translate, puisque c’est grâce à ce logiciel qu’il en obtenait les versions étrangères, en seulement quelques secondes. Continue reading