Zoom sur IoT VALLEY : la Silicon Valley toulousaine…

Zoom sur IoT VALLEY : la Silicon Valley toulousaine…

A Labège, près de Toulouse, les start-up de l’IoT Valley (IoT pour « Internet of Things ») veulent créer dès 2018 un campus high-tech, l’équivalent de la Silicon Valley pour les objets connectés. Cinq ans après sa création, ce rassemblement de start-up compte aujourd’hui 40 entreprises membres qui ont déposé autant de brevets et emploient déjà pas moins de 500 collaborateurs.

Des « mentors », des pionniers toujours dispos pour prendre un verre ou un café y distillent leurs conseils autour des « espaces collaboratifs » et couvent les petits nouveaux du « connected camp », l’accélérateur maison.

A peine installée dans son siège historique, une partie de la troupe a dû déménager il y a quatre mois, avec tous ses capteurs, de l’autre côté de la rue. Mais le bâtiment est déjà « trop petit ». Physiquement et presque intellectuellement tant les ambitions de l’IoT Valley sont simples : « devenir l’équivalent de la Silicon Valley pour les objets connectés » !

Son président Hervé Schlosser table sur « 5.000 emplois à l’horizon 2020 ». La seule solution est donc de pousser les murs et de bâtir un grand campus high-tech. Le projet a été confié à l’architecte parisien Jean-Paul Viguier (à qui l’on doit déjà l’Institut universitaire du Cancer). Et, quitte à semer la pagaille au service de l’urbanisme, les premiers bâtiments sont annoncés pour 2018. Ils pousseront sur la dizaine d’hectares appartenant au Sicoval et laissés en friche par le départ de Sanofi.

En septembre dernier, IoT VALLEY, lors de son rendez-vous annuel « Innovation Days » a recruté les services de traduction simultanée de l’agence ALLTRADIS, spécialisée dans les traductions « nouvelles technologies », l’occasion pour nos équipes de traducteurs et d’interprètes de conférence de mettre en avant leurs connaissances dans les domaines marketing, informatique et nouvelles technologies.

Au programme, des rencontres intéressantes et passionnantes comme, par exemple, celle de Taïg Chris, célèbre sportif aux records « extrêmes » et actuel CEO de ONOFF Telecom, celle de Gauthier Dewas, le chef de la Patrouille de France ou bien encore les équipes de Microsoft et celles de Sigfox.

Une IA d'interprétation... très humaine

Une IA d'interprétation... très humaine

30 septembre 2016
La nouvelle a fait grand bruit dans le monde de l'interprétation : l'entreprise chinoise leader du marché de la traduction automatique, qui prétendait utiliser l'Intelligence Artificielle pour traduire les orateurs, utilisait en fait des interprètes tout ce qu'il a de plus humains...
Vidéo : Alltradis sur BFM Business

Vidéo : Alltradis sur BFM Business

30 septembre 2016
PME Stories donne la parole aux chefs d'entreprises et dirigeants de PME en croissance dans toute la France, et a pour but de présenter leur activité au grand public ainsi que de mettre en lumière leurs projets et perspectives d'avenir. Une émission résolument optimiste, qui permet de mettre en avant des secteurs d'activité parfois méconnus du public... Comme celui de la traduction et de l'interprétation de conférence ! 
Médical / pharmaceutique

Traduction médicale : un enjeu de plus en plus important

30 septembre 2016
Aucun domaine scientifique n’a connu autant de révolutions et d’avancées ces dernières décennies que la médecine. D’une part, la recherche progresse à pas de géant dans des domaines aussi variés que la cardiologie, la génétique, la compréhension du vieillissement et les traitements médicamenteux, grâce à l’excellence des formations et au travail d’équipes de chercheurs internationaux.
Homme vs. Intelligence artificielle : le traducteur humain remporte une première bataille !

Homme vs. Intelligence artificielle : le traducteur humain remporte une première bataille !

30 septembre 2016
Après le jeu de go et les échecs, ou encore plus récemment avec le poker, l'intelligence artificielle a montré son aptitude à défier des champions humains et à remporter...
Faut-il traduire la poésie ?

Faut-il traduire la poésie ?

30 septembre 2016
Parce qu’elle est affaire de jeux de langage, de formes et bien souvent de musicalité, la poésie, plus encore qu’un autre genre littéraire, résiste à la traduction. Elle n’a pourtant cessé d’être traduite depuis des siècles alors, comment traduire l’intraduisible ?